Accueil / Patrimoine / Pujaudran et son patrimoine

Pujaudran et son patrimoine

Retour dans l'histoire

A l’extrémité est du canton de L’Isle-Jourdain, limitrophe du département de la Haute-Garonne, à 25,5 km de Toulouse et à 52.5 km d’Auch, près de la lisière sud de la forêt de Bouconne, entre Save et Garonne, Pujaudran se dresse sur la première terrasse de ce fleuve, la plus ancienne et la plus haute. Pujaudran appartient à l’arrondissement d’Auch.

A lieu-dit Pargamousque, à l’ouest du village, une première prospection signale un site gallo-romain. Un itinéraire datant de 333 reliant Bordeaux à Jérusalem traversait d’ouest en est la commune de Pujaudran. Le toponyme d’un lieudit pourrait être d’origine antique : la Tellère, signifie lieu où se fabriquait la tuile. L’existence d’une tuilerie en ce point parait d’autant plus vraisemblable que la molasse y affleure.

Au XIe siècle, se développe le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et Pujaudran se trouve sur la Via Tolosana qui reliait Arles à Puente la Reina (Espagne). L’ordre des Antonins avait, à la fin du XIIIe siècle une commanderie avec église et hôpital à la limite des communes de Pujaudran et de L’Isle-Jourdain. Mais un hôpital était déjà attesté en 1230 sans que l’on connaisse à cette époque le nom de son titulaire.

pujaudran

Dans le testament de Guillerme de Durfort, épouse de Jourdain V, du 7 novembre 1304, il est mentionné trois hôpitaux à Pujaudran, à savoir : de Saint-Jacques, de Sainte Blaise et de Sainte Marie-Madeleine et de Saint Barthélémy. L’hôpital Saint Blaise se trouvait au pied de la côte de Pujaudran. En 1240, une charte de coutumes est mentionnée dans « Chartes et coutumes de la Gascogne Toulousaine. Cependant le texte reste inconnu. Une charte de coutumes et libertés a été établie en 1272 par Jourdain IV. Il est possible qu’elle ait repris des dispositions antérieurement octroyées aux habitants de Pujaudran. A l’intérieur du village fortifié, entouré de fossés, chaque habitant peut construire une maison et disposer de quelques dépendances. Dans cette charte, le droit de pacage pour tous les animaux fut accordé aux habitants dans toute l’étendue du territoire de Pujaudran qui, d’après les limites qui en furent alors fixées, comprenait une partie de la forêt de Bouconne. Il accordait le droit de coupes du bois, le droit de chasser. Les coutumes ont été confirmées par Bertrand Ier en 1347. Sur le cadastre de 1824, on voit un tracé des fossés du village qui depuis ont été comblés. Au lieu-dit Saint Bretz, au sud-est du village, à 3 km environ, du village actuel, existait au haut Moyen-Age.

Une paroisse
La 1ère mention de Saint Brice est faite dans la charte de 1272. Il est probable que cette église fût l’église paroissiale et que son patron fut Saint-Brice avant la fondation de l’église actuelle. Au XVIIe siècle, apparait de nom de Sainte Pudentienne, lors de la reconstruction de l’église, suite aux destructions dues aux guerres de religions. Selon les termes du testament d’Anne de Capmas, l’église de Pujaudran et la chapelle Saint-Brice sont, au XVIIe siècle, deux édifices distincts. Aujourd’hui, à Saint Bretz, on ne voit plus qu’une croix à l’emplacement du cimetière abandonné, appelé aussi « cimetière des anglais ». La fête patronale a lieu, le 19 mai, le jour de la Sainte Pudentienne.

En 1580, les Huguenots de L’Isle-Jourdain détruisent entièrement les bâtiments de la commanderie de Saint Antoine de Pargamousque. Il ne reste que les terres labourables qui deviennent la propriété de la Commanderie de Saint Antoine de Toulouse. En 1779, l’ordre de Saint Antonin de Viennois est incorporé à celui de Saint Jérusalem ou Ordre de Malte, par Bulle du Pape Pie VI, du 16 décembre 1776. Tous leurs biens passent à cette communauté. Avec la Révolution de 1789, intervient la vente des biens du clergé et ce, par enchères, le 9 janvier 1791, à Toulouse. Le Baillet, toujours propriété de l’Ordre de Malte, est mis en adjudication le 18 mars 1793.

Doc : Communes du département du Gers, arrondissement d’Auch Société Archéologique et Historique du Gers.

Petit patrimoine de Pujaudran

A ce jour, le village de Pujaudran compte parmi son patrimoine :

  • 1 église dont le clocher mur porte 3 cloches, 2 clochetons sur les côtés et est dressé parallèlement à la nef, face au sud
  • De nombreuses croix de fer, de bois ou de fonte
  • Le château de Lartus, style napoléonien, construit en 1850 (il est situé sur un promontoire dominant la vallée de la Garonne)

Nos actualités

Suivez nous

Retrouvez nous sur notre page Facebook

A vos agendas

Labels et classifications

  • office de tourisme classé
  • label tourisle et handicap
  • petit d'artagnan
  • terra gers

Météo à l'Isle Jourdain

Météo L'Isle-Jourdain © meteocity.com