Accueil / Patrimoine / Beaupuy et son patrimoine

Beaupuy et son patrimoine

Retour dans l'histoire

Au nord-ouest de L’Isle-Jourdain, la petite communauté de Beaupuy (belle-hauteur) s’est successivement appelée Sanct Paulo de Bellopodio (XIIIème siècle), Belpouy (XVIIIème siècle).

Le village disparu de Saint Paul de Beaupuy
En 1959, des fouilles dirigées près de l’actuel cimetière, au lieu-dit « la Motasse » mettent au jour au milieu d’un mélange de tessons de tuile et d’ossements humains (dont un pèlerin de St-Jacques avec sa coquille), des fragments d’assise de mur en pierre calcaire, un puits, quelques colonnes de pierre, et un chapiteau avec un fragment de corniche d’une ancienne église. Ils sont les derniers témoins de l’ancien village de Bellopodio et de son église dédiée à Saint Paul reconnus par les administrateurs des biens du jeune Jourdain IV, seigneur de l’Isle, le jour de la conversion de Saint Paul de l’an de grâce 1289 ! (25 janvier)
Ni les archives, très rares sur Beaupuy, ni la tradition ne nous permettent de donner une explication certaine de la disparition de ce village. Nous savons par contre que l’église était en ruine au début du XVIIIème siècle. Il est possible que le village de Beaupuy ait dû faire face à une mise à sac par une bande de pillards durant les guerres de religions. La présence sur le site de petites monnaies en cuivre de cette période et de « boulets » de pierre, nous font proposer aujourd’hui cette hypothèse.

beaupuy

Ce n’est aujourd’hui qu’un tumulus circulaire encore protégé par ses fossés, séparé de l’actuel cimetière par une route dite « chemin d’Henri IV » qui conduit à Roquelaure. Une belle tradition affirme que le soir de Noël, les cloches de l’ancienne église sonnent toujours pour fêter la Nativité, rejoignant ainsi celles qui sont toujours visibles dans les clochers des alentours…

Les seigneurs de Beaupuy
Au XVIème siècle, Beaupuy est une co-seigneurie partagée entre les familles Sabonière et la famille d’Arros. Cette dernière a toujours vécu à Beaupuy et c’est autour de son château et de sa chapelle que la nouveau village de Beaupuy va s’organiser à partir du XVIIème siècle. L’actuel château de Beaupuy est une belle gentilhommière flanquée de deux tours d’angle en brique et en pierre qui offre généreusement sa façade « moderne » (très XVIIIème siècle) au soleil. Sa construction remonte au moins au début du XVIIème siècle car en 1612 Jacques Phillipe d’Arrosn seigneur de Beaupuy, autorise les consuls et habitants du lieu à utiliser le patus et fossé, qui est entre sa maison et l’église, les jours de processions seulement. Au début du XVIIIème siècle, un descendant direct de cette famille est toujours à Beaupuy : Joseph d’Arros, gouverneur de la citadelle de Strasbourg et chevalier de Saint-Louis. Il avait épousé Marie Jeanne Pélissier de Chavigny. A la suite de son décès, sa veuve épousera en secondes noces le 25 octobre 1746, dans l’église de Beaupuy, Henri de Pressac de Marestang, marquis d’Esclignac.
Par le jeu des alliances, le château reste dans la famille d’Arros au XIXème siècle par l’entremise des familles Castera de Pins, puis à partir de 1840 avec la famille de Durand de Bonne, marquis de Sénégas, alliée à la famille de Roquelaure. Ces familles auront un rôle fondamental dans la vie sociale et économique du village. Leur générosité permettra en particulier la sauvegarde, la restauration et l’entretien courant de l’église.

L’église Saint-Michel de Beaupuy
Vers 1830, l’église de Beaupuy est dans un tel état de délabrement que l’archevêque n’ose même plus penser à y nommer un titulaire. La paroisse de Beaupuy est appelée à disparaître et son église à tomber rapidement dans l’oubli.
C’est sans compter sur la détermination des paroissiens de Beaupuy, du début du XIXème siècle, et de Mme la marquise Castera de pins-Monbrun. Cette dernière, lors des donations faites en faveur du Séminaire d’Auch fait permettre à l’archevêque et à ses successeurs de nommer un titulaire à Beaupuy. Assurée d’avoir un Pasteur, Mme Lucie de Pins se met à l’œuvre pour restaurer l’église. Les travaux débutent en 1836 et sa famille va les poursuivre tout au long du XIXème siècle. La tâche est immense : reconstruction du clocher en 1848, rehaussement de la nef et aménagement de voûtes en plâtre en 1855, bénédiction d’un chemin de croix en 1864, construction d’une chapelle dédiée à Saint Joseph et restauration de la chapelle de la Vierge en 1868…
En 1865, Mr Durand, « homme de l’art », décore l’intérieur de l’église et lui donne une belle parure polychrome en trompe l’œil. Les murs de la nef sont décorés de fausses pierres ocres, le sanctuaire reçoit sous le pinceau du peintre de délicates broderies dessinées par de fausses fenêtres gothiques sur un fond ocre semé de croix. La voûte repeinte en bleu ciel reçoit un semis d’étoiles… Chaque clé de voûte rappelle au travers des armoiries, les familles bienfaitrices de l’église au XIXème siècle : Castera de Pins-Monbrun, Roquelaure, Roquemaurel, Sénégas. La chapelle Saint Joseph reçoit un très beau vitrail reprenant les armoiries des familles de Sénégas et Roquelaure, tandis que celui situé au-dessus du maître-autel rappelle la dédicace actuelle de paroisse ; Saint Michel archange.
Blottie au fond d’une vallée, près du château, l’église de Beaupuy est reconnaissable par son clocher-mur en forme d’éventail. L’humidité des murs n’a pas permis de conserver les belles peintures du siècle dernier. En 1999, d’urgents travaux d’assainissement sont entrepris pour assurer la stabilité des murs. L’église reçoit alors une nouvelle décoration intérieure qui respecte dans la mesure du possible l’esprit de nos prédécesseurs.

Doc : Communes du département du Gers, arrondissement d’Auch Société Archéologique et Historique du Gers.

Petit patrimoine de Beaupuy

Le village de Beaupuy compte dans son patrimoine :

  • 1 église de Saint Michel construite en XVIIIème siècle en briques plates
  • 1 moulin (vestige du moulin Saint Paul)
  • 1 croix de fer forgé avec attributs
  • 1 statue de la Vierge
  • 1 pigeonnier près du château
  • 1 puits bâti
  • 1 château près de l’église

Nos actualités

Suivez nous

Retrouvez nous sur notre page Facebook

A vos agendas

Labels et classifications

  • office de tourisme classé
  • label tourisle et handicap
  • petit d'artagnan
  • terra gers

Météo à l'Isle Jourdain

Météo L'Isle-Jourdain © meteocity.com